Un cardinal mexicain baptise des enfants sauvés de l'avortement

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Un cardinal mexicain baptise des enfants sauvés de l’avortement


leblogdejeannesmits – 01 décembre, 2012

En présence de leurs familles et de membres et d’amis du Comité Nacional Pro-Vida, le cardinal-archevêque de Mexico, Mgr Norberto Rivera, a baptisé 21 enfants sauvés de l’avortement grâce à l’aide apportée par le réseau aux mamans alors qu’en détresse, elles envisageaient la mort pour leur bébé.
Le cardinal a souligné au long de son homélie que ces enfants dont la vie physique a été sauvée doivent maintenant voir nourrie la vie spirituelle, la vie d’enfants de Dieu qui leur a été donnée par le baptême, puisqu’ils sont désormais « incorporés au Corps du Christ ». « Vous devrez les conduire jusqu’à l’Eucharistie, ce n’est qu’en étant nourris de Dieu qu’ils trouveront la vie éternelle », a-t-il lancé aux parents et aux parrains et marraines des 21 bébés.
Pourquoi Dieu nous confie-t-il des enfants ?, a-t-il poursuivi. « Parce que la vie divine en eux doit être protégée continuellement pour que les enfants grandissent et se développent », a-t-il expliqué.
Ces enfants baptisés sont âgés de deux à six ans. Leur baptême par le cardinal en personne a été reçu comme « une bénédiction, un honneur et une joie énorme » par le président du Comité national pro-vie, Jorge Serrano Limon.
Comment la vie de ces enfants a-t-elle été sauvée dans la capitale mexicaine où l’avortement a déjà provoqué la mort de plus de 80.000 enfants à naître depuis sa légalisation ? C’est le travail de personne à personne qui a permis cela : ces mamans ont été accueillies et informées quant aux possibilités de préserver leur grossesse, elles ont pu voir des échographies de leur enfant, elles ont reçu une information complète et vraie sur l’avortement et ses conséquences physiques et psychologiques à la fois pour la mère et pour le père de l’enfant mis à mort. Sur le plan pratique, l’association les a aidées à recevoir les soins nécessaires, à trouver du travail ou même une formation, un hébergement, ou encore des services d’adoption.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
décembre 2nd, 2012

Publié dans: