Mon IVG médicamenteuse : « Vous êtes enceinte, bravo ! »

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Mon IVG médicamenteuse : « Vous êtes enceinte, bravo ! »


rue89.com, /2013/02/14/

Je fais le test de grossesse qui m’affiche deux barres roses aussitôt. Paf, le résultat est clair, immédiat, pas d’appel. Je sais que je ne veux pas le garder, cet enfant, et que je ne peux pas, mais je me sens contente, je n’y peux rien.
Je me rends compte que ça ne va pas être simple, il y a un enfant dans mon ventre et je l’aime déjà. Me voilà partie pour une semaine de pleurs…
J’en parle au coresponsable de la situation. Il est à l’écoute, il est présent. Rapidement, il me dit qu’il ne veut pas de cet enfant. Moi non plus, mais maintenant qu’il est là, j’ai du mal à comprendre pourquoi je ne le garderai pas.
……

Lors de la consultation, je demande au médecin quelles sont les démarches à suivre. Il me répond que je dois trouver une institution spécialisée qui s’occupe des IVG, sans m’en indiquer aucune. Il me précise qu’ils pourront m’aider pour « assurer la bonne poursuite de ma grossesse ».
J’ai failli m’étouffer une deuxième fois. Il me demande ensuite à de nombreuses reprises si j’ai bien réfléchi et en vient même à me dire : « Réfléchissez bien, vous vous rendrez compte que ce n’est pas si catastrophique d’avoir un enfant. »
Je finis par lui demander s’il est contre l’avortement. Il répond « oh non, moi, pas du tout ».
……..
De retour à Lyon, nous voilà donc parti pour faire la prise de sang. évidemment, l’infirmière ne peut pas s’empêcher de me dire « vous êtes enceinte, bravo ! » Je lui réponds gênée : « En fait, c’est plutôt pour un avortement. » Elle me prend la main et me dit doucement :« Réfléchissez bien, on peut le regretter ensuite… »
Quelques heures plus tard, cette même infirmière m’a fait vivre un moment d’affolement. Elle m’a appelée, enjouée, pour me féliciter car les résultats indiquaient que j’étais enceinte de sept semaines… ou que j’attendais des jumeaux – mon taux d’Hormone Chorionique Gonadotrope (HCG) était très élevé.
………
Je respecte profondément la diversité des opinions même celles qui me déplaisent. Au cours de cette expérience, j’ai mieux appréhendé un des arguments anti-IVG qui consiste à considérer la fécondation d’un enfant comme un don qui ne peut être défait.
J’ai eu moi-même beaucoup de mal à accepter qu’au vu de ma situation personnelle, professionnelle et amoureuse, je devais avorter. J’étais trop fascinée par la magie de cette création et j’ai ressenti un amour immédiat pour l’enfant. Je comprends donc mieux l’origine émotionnelle de cet argument anti-IVG.
……..

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
février 16th, 2013

Publié dans: