À Varsovie aussi, on manifeste pour la famille et… pour la vie

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

À Varsovie aussi, on manifeste pour la famille et… pour la vie


ndf, 26 mai 2013

Wojciech Cejrowski, célèbre en Pologne pour ses livres et ses films de voyages, mais aussi pour son militantisme catholique politiquement incorrectDes « marches pour la famille et pour la vie » se déroulaient comme chaque dernier dimanche de mai depuis 6 ans dans plus de 100 villes polonaises. La Manif pour Tous était présente à la marche organisée à Varsovie. Un journaliste catholique très connu en Pologne, notamment pour ses récits et films de voyages, Wojciech Cejrowski, tenait un panneau avec l’inscription « Stop Aborcji » (stop à l’avortement). J’ai voulu le prendre en photo pour montrer à mes compatriotes qu’en Pologne on manifeste à la fois pour la famille et pour le droit à la vie dès la conception. Très étonné, il m’a demandé si on pouvait défendre la famille sans s’opposer à l’avortement. « Malheureusement », lui ai-je dit, « pour une majorité de mes compatriotes qui manifestent aujourd’hui à Paris, je crains bien que ce soit le cas. »

Wojciech Cejrowski, célèbre en Pologne pour ses livres et ses films de voyages, mais aussi pour son militantisme catholique politiquement incorrect

D’autres journalistes connus en Pologne étaient présents pour défendre la famille et s’opposer à l’avortement, comme ce journaliste sportif de la télévision publique polonaise, Przemysław Babiarz, marchant à côté d’un homme portant le même panneau « Stop Aborcji ». Combien de journalistes célèbres en France ont la lucidité et le courage de faire de même ?

Le journaliste Przemysław Babiarz (avec le parapluie) derrière une famille française brandissant les drapeaux de la Manif pour Tous.Le journaliste Przemysław Babiarz (avec le parapluie) derrière une famille française brandissant les drapeaux de la Manif pour Tous.

L’organisation française « Droit de naître » était présente.

Un membre de l'organisation "Droit de naître" avec un des organisateurs de la Manif pour Tous à VarsovieUn membre de l’organisation « Droit de naître » avec un des organisateurs de la Manif pour Tous à Varsovie

Et les Français de la Manif pour Tous étaient là eux aussi.

Les manifestants de La Manif pour Tous devant la statue de Nicolas CopernicLes manifestants de La Manif pour Tous devant la statue de Nicolas Copernic

Une déclaration a été lue pendant la marche dans laquelle les marcheurs polonais ont exprimé leur solidarité avec les Français manifestant au même moment à Paris et dans les villes de France contre la loi Taubira. Outre les Français, il y avait à Varsovie des représentants d’organisations de défense de la famille et des enfants de Hollande, d’Estonie et du Brésil.

À Varsovie aussi, on manifeste pour la famille et... pour la vie

Ce Brésilien que j’ai interrogé sur le « mariage » entre homosexuels récemment légalisé au Brésil m’a confirmé que la redéfinition du mariage n’avait pas été votée par le parlement brésilien mais imposée par une décision de justice. « Le congrès brésilien n’aurait jamais osé voter une telle loi car 80 ou 90 % des Brésiliens sont contre », m’a-t-il dit. « Mais alors », lui ai-je rétorqué, « le Brésil n’est pas une démocratie ». Ce Brésilien : « Non, le Brésil n’est plus une démocratie puisque ce sont des juges non élus qui font la loi. » Je l’ai consolé en lui faisant remarquer qu’en Europe c’est la même chose avec les décisions très politiques de la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg.

Comme à Paris, la manifestation était aussi l’occasion de collecter des signatures pour l’initiative citoyenne européenne « Un de Nous » dont le but est d’obliger le Parlement européen à débattre d’une interdiction des financements européens en faveur de la recherche sur les embryons (voir l’article «Manif Pour Tous» et «Un de Nous» : un double-appel à la mobilisation publié hier sur Nouvelles de France).

La Marche pour la vie et la famille de Varsovie a rassemblé une bonne dizaine de milliers de personnes. Ceci alors que l’accès à l’avortement est déjà un des plus restreints en Europe et que les tentatives du gouvernement de Donald Tusk et de son opposition de gauche en vue d’introduire une sorte de PaCS à la polonaise ont pour le moment toutes échoué grâce à la mobilisation des défenseurs de la famille.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mai 27th, 2013

Publié dans: