La campagne "One of Us" s'apprête à surprendre les européens

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

La campagne « One of Us » s’apprête à surprendre les européens


c-fam.org, 16 août
UDN Europe 23aoutUne des initiatives européennes les plus audacieuses en date est la dernière campagne pour la vie, conçue pour forcer le Parlement européen à lancer un débat sur la protection de la vie dès la conception.

La pétition “One of Us” a fait un bon de géant le jour où le pape François lui a accordé son soutien.

Chaque personne, quelque-soit son âge « mérite respect », proclame l’initiative « One of Us », qui a rassemblé plus de 850 000 signatures. Si elle mobilise un million de signataires avant le 1er novembre, le Parlement européen devra réfléchir à une interdiction du financement des recherches qui aboutissent à la destruction des embryons humains.

Conformément à une nouvelle procédure en vigueur avec le Traité de Lisbonne, la Commission européenne, branche exécutive de l’Union européenne, pourrait être obligée de répondre aux rédacteurs de la pétition One of Us. Elle pourrait être forcée à soumettre leur question au Parlement européen.

Les militants affirment que l’objectif de la campagne One of Us est la protection de la «dignité, du droit à la vie et de l’intégrité de chaque personne humaine», y compris l’embryon. Cet objectif est en phase avec la fameuse décision de la Cour européenne de justice Brüstle v. Greenpeace, selon laquelle aucune recherche aboutissant à la destruction d’embryons humains ne peut être brevetée.

Selon la Cour, l’embryon humain constituant le début du développement de la vie humaine, aucun brevet ayant pour objet l’embryon ne peut être compatible avec le principe de dignité humaine.

Tous ne sont pas impatients à l’idée d’un débat sur la vie et la dignité humaine au Parlement européen. Au début de l’été, une association autrichienne de jeunes a essayé d’organiser un évènement au Parlement européen pour présenter la campagne One of Us. Cependant, le député européen irlandais Jim Higgins a refusé leur demande. Il leur aurait déclaré que leur affiche était « trop polémique », sans spécifier ce qui était polémique. L’association n’a pas obtenu l’autorisation d’organiser l’évènement, alors qu’elle était prête à changer ce que le député trouvait problématique.

Même si l’avortement est autorisé dans la plupart des pays européens, la recherche aboutissant à la destruction des embryons humains n’est pas acceptée. Dans certaines régions, elle évoque encore les pires souvenirs d’expérimentations sur êtres humains.

One of Us serait la seconde initiative citoyenne réussie à ce jour. L’autre initiative citoyenne, qui a aboutit à la reconnaissance d’un droit de l’homme à l’eau, a rassemblé 1,3 million de signataires en Allemagne, et 400 000 dans le reste de l’Europe.

Afin de mobiliser l’attention de la Commission européenne, une pétition doit rassembler un million de signatures en un an après son lancement. Les signatures doivent provenir de sept des 28 Etats membres de l’Union européenne. Chaque Etat définit un quota minimum.

L’obtention du nombre de signatures requis pendant la période donnée n’est pas simple. Neuf autres initiatives citoyennes risquent d’arriver à expiration cette année, même celles qui ont obtenu de la Commission européenne le titre de première initiative. Fraternité2020, qui cherche à mobiliser plus de financement pour l’échange européen Erasmus, n’a pas obtenu 100 000 signatures.

One of Us a satisfait le quota dans 10 Etats. La campagne cherche désormais à atteindre le million de signatures. Il est surprenant qu’elle ait mobilisé un si faible nombre de signatures dans les pays connus pour leur politique protectrice de la vie, comme par exemple l’Irlande et Malte.

One of Us bénéficie du soutien de plusieurs organisations européennes pro vie. Avant de renoncer au siège pontifical en février, le Pape benoît XVI a fait signe à ses partisans lors d’une de ses dernières apparitions publiques, un Angélus dominical.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
août 28th, 2013

Publié dans: