Appel de l'abbé Pillet pour préserver le mariage religieux

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Appel de l’abbé Pillet pour préserver le mariage religieux


hommenouveau, 12-09-2013

Dans quels termes et au nom de quels arguments pouvons-nous aujourd’hui réclamer la séparation entre mariage civil et mariage religieux ?

Ce sont justement ces dérives du mariage civil qui nous y autorisent. C’est tout de même paradoxal que l’État laïc qui, depuis 1905, est censé ne plus s’occuper des actes purement cultuels, persiste à légiférer en matière de mariage religieux… Et puis je pense à des couples, concubins ou pacsés, qui seraient disposés à recevoir la bénédiction nuptiale sans pour autant modifier leur statut civil.

Quel rôle l’Église de France devrait-elle jouer dans ce débat ?

Dans ce débat, l’Église n’a pas été invitée, ou plutôt, invitée à s’exprimer devant la commission parlementaire, elle n’a pas été écoutée. Mais faut-il le cacher ? Je crois qu’un certain nombre de prêtres de terrain comme moi ont été déçus (et que dire aussi des foules de manifestants qui ont battu le pavé pour la défense du mariage et de la famille) par la réaction plutôt mitigée et consensuelle de l’épiscopat – je ne parle pas des évêques qui se sont courageusement démarqués.

Et je pose la question : Le moment n’est-il pas venu pour l’Église de France, dans ce débat, de dénoncer le lien légal entre mariage religieux et mariage civil ? C’est évident que cela provoquerait quelques remous dans les assemblées et quelques titres dans les journaux… et surtout une réflexion salutaire sur le statut de l’Église en France, elle qui est désormais la seule à défendre l’intégrité du mariage.

 

Que peuvent faire les laïcs pour défendre le mariage religieux ?

 

C’est non seulement d’y croire, mais surtout de le vivre. La meilleure réponse à la loi inique Taubira, ce sont des foyers et des familles qui tiennent la route, ce qui est rare est précieux. Depuis trente-huit ans que je suis prêtre, j’ai vu les mariages à l’église diminuer considérablement. Mais je peux vous dire que chaque célébration aujourd’hui est une occasion privilégiée d’évangéliser le couple et la famille, et un témoignage fort pour les jeunes qui s’interrogent et qui aspirent à un amour vrai et durable. Et puis, je pense au mouvement des Veilleurs qui, pacifiquement et silencieusement, viennent réveiller les consciences. Même les grands médias n’en reviennent pas et sont touchés !

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
septembre 24th, 2013

Publié dans: