Appât et tromperie : La Conférence de Melinda Gates s’étend sur l’IVG

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Appât et tromperie : La Conférence de Melinda Gates s’étend sur l’IVG


c-fam, 15 november
FridayFaxNewLorsque les dirigeants du monde ont promis à Melinda Gates plus de $2.6 milliards pour sa campagne de promotion du planning familial, elle leur a assuré : « [Cette campagne ne promeut pas] l’avortement ». L’épouse du milliardaire Bill Gates a baptisé sa campagne « No controversy » (pas de controverse).
Pourtant, cette semaine, la fondation Gates organise une conférence internationale en Ethiopie, et de nombreuses tables rondes portent sur l’IVG.

Les organisateurs attendent 3000 personnes à la conférence, dont l’objectif est de faire au moins aussi bien que le Sommet de Londres de l’année dernière, lorsque les gouvernements, corporations et de riches fondations ont apporté leur soutien politique et financier en faveur du planning familial dans les pays en développement. Melinda Gates interviendra lors de la conférence.

« Certaines personnes pensent que lorsqu’on parle de contraception, c’est un nom de code pour l’avortement, et c’est faux, déclarait Melinda Gates en avril 2012 lors du lancement de sa campagne. Nous ne parlons pas d’IVG ».

Pourtant, lors de la conférence sur le planning familial en Ethopie sont prévues les sessions suivantes : « Les efforts de mise en œuvre des politiques visant à étendre l’accès à l’avortement sans danger », « L’accès à l’avortement sans danger », « Avortement et qualité de soins », et « Avortement, l’avant et l’après ». Les intervenants à ces conférences sont envoyés par des organisations qui pratiquent l’avortement activement, par exemple Ipas, le Planning Familial, et Marie Stopes, et d’autres organisations pro-IVG.

Deux des cinq posters de publicité sur la conférence parlent aussi d’avortement. La table ronde animée par Ipas fait la promotion des lignes de conduites de l’Organisation mondiale de la santé sur les différents types de pratique de l’IVG.

Un des objectifs clef de la conférence est le maintien de la pression sur les Etats contributeurs. Les partenaires de Mme Gates, comme le Planning familial et Population Action International (PAI), ont promis d’intensifier leur travail militant, et de faire en sorte que les financements des donneurs et des Etats continueront à abonder. « Une grande partie de notre travail en Afrique subsaharienne consiste à faire en sorte que les Etats qui reçoivent des dons tiennent leurs promesses » expliquait le président de PAI.

Bill et Melinda Gates sont de célèbres philanthropes. Leur fondation, dotée d’un budget de 36,2 milliards de dollars, travaille dans sur les soins de santé, de l’éducation, et pour la lutte contre la pauvreté. Malgré le pouvoir lié à l’argent et à l’influence, leur engagement sur des questions comme l’avortement pourraient fermer des portes à leur travail de bienfaisance.

Melinda Gates, qui est catholique, a déclaré à Newsweek : « Depuis le début nous avons dit que la fondation de soutiendrait pas l’IVG, parce que nous ne croyons pas qu’il est bon de le financer. »

Sa campagne, “No Controversy”, est très vote devenue controversée à cause de ses liens à l’IVG. Les critiques soulignent que les organisations choisies pour la mise en œuvres des efforts de campagne sont bien connues pour être des promotrices de l’avortement.

Parmi eux figurent un géant de l’IVG, le Planning Familial, et le Fonds de l’Onu pour la population, dont on connaît les liens aux politiques d’avortement forcé mises en œuvre en Chine et dans d’autres pays.

D’autres partenaires de Mme Gates ont affirmé implicitement que l’avortement et la contraception sont inextricablement liés. La raison d’être exclusive de Ipas est la promotion de l’IVG et la distribution d’appareils abortifs. A propos du Sommet de Londres, le président a déclaré : « La contraception seule ne suffit pas », et que l’IVG devait être incluse.

Tout cela pour dire que l’argent que les divers gouvernements allouent aux initiatives de planning familial finissent dans les caisses des organisations militantes et servent à faire pression sur les mêmes gouvernements pour qu’ils donnent encore plus. Nombreux sont ceux qui font la promotion de l’IVG en plus de la contraception chimique.

Le Friday Fax a demandé à la Gates Foundation si Melinda Gates et sa fondation avait changé leur positionnement au sujet de la promotion de l’IVG. Ils ont refusé de répondre.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
novembre 17th, 2013

Publié dans: