Une si jolie histoire d'obstination thérapeutique…

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Une si jolie histoire d’obstination thérapeutique…


leblogdejeannesmits, 23 novembre, 2013 & dailymail.co.uk & lifesitenews
The proud mother holds her little son who weighs just under 1.5lb at this stage La vidéo à ne pas rater
Le petit Ward Scott est né à 5 mois et demi, pesant moins de 700 grammes. Après 107 jours en soins intensifs au Nationwide Children’s Hospital de Columbus, Ohio, ce petit batailleur est rentré chez lui. Et aujourd’hui, venant tout juste de fêter son premier anniversaire, il va bien. A force de soins, d’obstination thérapeutique, de prières et surtout d’amour. Car ni les médecins, ni les soignants incroyablement dévoués, ni ses parents, Lyndsey et Benjamin n’ont jamais rien lâché.

 

Benjamin Scott est photographe chez Abercrombie & Fitch. Il a filmé son fils depuis le début, capturant ses premières images au moment où Lyndsey l’a tenu dans ses bras pour la première fois : Ward avait 4 jours… Et de ces images d’un minuscule être humain parfaitement formé mais envahi de tubes, de capteurs, de matériel médical de haute technologie, se dégage avant tout du bonheur. Le bonheur inquiet d’une maman devant une nouvelle vie.

 

Le petit Ward a dû lutter pour sa survie pendant de longs jours. Il y a eu les moments durs : deux hémorragies cérébrales importantes qui ont laissé craindre l’apparition d’un handicap durable. Benjamin a raconté comment sa femme et lui, accourus en urgence, ont prié alors, soutenus par leurs proches et aidés par une équipe médicale qui a tenu bon. « C’était toujours Ward », note le père. Et Ward s’en est sorti, sans dommages.

 

Benjamin Scott a posté sur internet la vidéo de 7 minutes qu’il vient d’offrir à sa femme pour fêter le premier anniversaire de leur bébé-miracle. En guise d’hommage et de reconnaissance. Les images sont saisissantes, émouvantes, pleines de vérité sur la fragilité et la force d’un tout-petit dont la vie a été respectée malgré les risques de graves handicaps liés à sa très grande prématurité.

 

Et la chance, ou plutôt la providence a voulu que Ward soit aujourd’hui en pleine santé. Ce n’est pas toujours le cas, hélas. Mais au-delà de la santé, il y a l’amour de son père et de sa mère, et c’est cela, la vraie leçon de du petit Ward !

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
novembre 24th, 2013

Publié dans: