2013: une année noire pour la médecine prénatale

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

2013: une année noire pour la médecine prénatale


sauverlamedecineprenatale
lequotidiendumedecin.fr  À l’occasion des journées du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), réunies du11 au 13 décembre au CNIT-la Défense, le Comité pour sauver la médecine prénatale affirme que 2013 est à marquer d’une pierre noire. Cette année a vu le développement du dispositif qui conduit à l’élimination de masse des enfants trisomiques avant leur naissance. Aucun professionnels, institutionnels, responsables politiques n’a eu le courage de dénoncer la commercialisation d’une nouvelle technique et l’instauration d’un fichage de données personnelles relatives à ce dépistage. Ces évolutions, qui comme les précédentes sont présentées, bien entendu, comme des progrès, vont contribuer à la fuite en avant des dérives eugénistes touchant les bébés trisomiques avant leur naissance.Pour rappel, en France 96% des enfants détectés trisomiques pendant la grossesse sont éliminés. Des voix fortes et incontestables se sont élevées depuis des années pour dénoncer ce scandale. Malgré cela, pas le moindre indice de prise de conscience bien au contraire.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
décembre 14th, 2013

Publié dans: