Miss Pennsylvanie 2014, l’enfant du viol qui rend grâce à Dieu de l’avoir gardée en vie !

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Miss Pennsylvanie 2014, l’enfant du viol qui rend grâce à Dieu de l’avoir gardée en vie !


medias-presse.info, 13 mars 2014
Miss-Pensylvanie-2014-2-MPI
Miss Pennsylvania 2014 a été reçu cum laude à l’université de Pittsburg mais ce n’est pas l’information du jour.
Valérie Gatto, née en 1989, est une chrétienne pratiquante qui a étonné l’Amérique en disant « Dieu est la raison de ma présence au monde ».  La reine de beauté a dit qu’elle était une enfant née d’un viol et le jour de son couronnement, elle a tout de suite pensé à remercier Dieu de l’avoir gardée en vie.
La jeune fille n’a jamais fait mystère du drame à l’origine de sa conception. Sa mère, qui à l’époque avait 19 ans, a été agressée et violée en sortant de son travail. L’homme, armé d’un couteau, menaçait de la tuer quand la lumière de la rue s’est allumée et le violeur, affolé, s’est enfui laissant la jeune femme libre.

« Je pense à cette lumière comme l’ange protecteur de ma mère et de moi-même »,  dit la miss.

Sa mère pensait la confier à l’adoption mais finalement elle a décidé de la garder avec l’aide de sa famille qui lui a promis toute l’aide : « Si Dieu permet une chose, Il te donne la force pour aller de l’avant », disait la grand-mère de Valérie à sa mère.
L’enfant grandit dans une maison pleine d’amour où elle fut éduquée dans l’espérance et la foi. «  J’ai grandi dans une communauté chrétienne et j’ai vu ma mère aider les plus nécessiteux ». Durant des années, la mère de Valérie s’est occupée des plus pauvres de la paroisse, et enseigna à sa fille « que peu importe le peu que tu as, le plus important est de donner ce que tu as reçu ».

« Savoir comment j’avais été conçue ne m’a pas empêché de grandir »,  a déclaré Miss Pennsylvanie devant la presse médusée. « Au contraire, cela m’a rendu plus forte : voir le sacrifice de ma mère et de ma famille m’a fait comprendre que peu importe ce qui a pu se passer mais qu’au contraire les limites et les difficultés te renforcent. J’ai appris à tirer parti de chaque obstacle ».

Durant le concours de miss, la jeune fille s’est souvenue de sa mère qui lui disait qu’elle était la lumière de sa vie : «  J’ai senti le besoin d’être une lumière dans l’obscurité. Dès le moment de ma conception, la lumière a toujours été associée à l’obscurité : mon histoire est dure mais elle aide beaucoup de personnes ».

Valérie travaille actuellement dans le marketing et est volontaire dans un centre pour enfants nécessiteux qui travaille aussi pour les femmes ayant subi des violences.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mars 23rd, 2014

Publié dans: