Le Vatican déclare à l'ONU que l'enfant n'est pas la propriété de l’Etat

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Le Vatican déclare à l’ONU que l’enfant n’est pas la propriété de l’Etat


c-fam.org, 23/05/2014
BlasonL’ambassadeur du Vatican à l’ONU a déclaré cette semaine aux dirigeants du monde que l’enfant n’était pas la propriété de l’Etat.

Monseigneur Francis Chullikatt a affirmé devant une assemblée d’ambassadeurs et de représentants des ONG réunis pour fêter la Journée internationale des familles que les enfants ne sont pas membres de « groupes d’intérêts dont les agendas politiques sont incompatibles avec leur existence. Puisque les enfants sont notre avenir, nous ne pourrons jamais nous résoudre à confier ce futur à des gens qui ne veulent même pas permettre aux enfants de respirer ne serait-ce qu’une première fois».

Fort d’une longe expérience des batailles à l’ONU, Monseigneur Chullikatt a découvert que les personnes qui causent le plus de remous au siège de l’organisation sont les enfants à naître.

Monseigneur Chullikatt a présidé une table ronde aux côtés de Monseigneur Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical de la famille, en voyage à New York à l’occasion de la préparation de ce qui pourrait devenir le premier voyage du Pape Francois au Etats-Unis, l’an prochain, à l’occasion de la Rencontre mondiale des familles qui se déroulera à Philadelphie.

Mgr Paglia à lui aussi été ferme dans ses propos au sujet la vie et la famille. Dans un discours de vingt minutes, il a fait mention à plusieurs reprises de l’importance des termes « l’homme et la femme » et « parent et enfant » dans la définition de la famille.

Il a déclaré que « la famille n’est pas seulement « importante », elle est au cœur même du développement humain, indispensable et irremplaçable, ainsi que belle et accueillante ».

Les festivités de la Journée internationale de la famille s’annoncent au moment même où des négociations enflammées sur le remplacement des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) par les Objectifs du développement durable (ODD) sont en cours. Ces futurs accords mobiliseront beaucoup de temps et de ressources financières. Au crépuscule des OMD,
il se pourrait que les termes des accords voient l’avortement d’un œil favorable. Mais un tel langage avait fait l’objet d’un rejet explicite lors des négociations des OMD. Depuis des années, un combat contre les militants l’avortement a été mené sur tous les fronts, pour éviter que ces termes soient inclus aux nouveaux accords, qui devraient entrer en vigueur en 2015.

Monseigneur Paglia a fait mention des discussions récentes entre les hauts fonctionnaires de l’Onu, à Rome, et le Pape François. « La vie humaine est sacrée et inviolable, de la conception à sa fin naturelle » avait-il déclaré. Monseigneur Paglia a cité les critiques du Pape contre l’ « économie de l’exclusion » , la « culture du jetable » et la « culture de mort », en référence à l’avortement.

Donna Bethell, présidente du conseil d’administration de l’université  américaine Christendom College en Virginie, a déclaré aux diplomates « les régimes totalitaires de gauche ont toujours essayé de jouer le rôle de parents et d’influencer l’éducation et la formation des enfants. Ils voulaient que les familles produisent plus de petits communistes et fascistes ». Donna Bethell a plaidé en faveur d’une « contre-attaque, pour que l’on rassemble toutes les forces existantes dans le but de rétablir comme norme sociale l’unité indispensable de la famille fondée sur le mariage. »,

D’autres intervenants, dont un diplomate musulman et un leader juif, se sont également exprimés en faveur de la famille traditionnelle et se sont opposés aux efforts de ceux qui veulent modifier la définition de la famille pour la rendre conforme aux idéologies actuelles.

Le fait que l’Onu ait nommé la fête « journée internationale des familles » est révélateur de l’aspect polémique de ce sujet. Le terme « famille » est généralement utilisé au pluriel pour signaler l’intention d’étendre la définition conservatrice de « la famille ». Le débat onusien est, après tout, un débat d’idées et de mots, et une discussion sur la manière de les utiliser.

 

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mai 26th, 2014

Publié dans: