Kenya : l’avortement et l’homosexualité rejetés par une grande majorité de la population

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Kenya : l’avortement et l’homosexualité rejetés par une grande majorité de la population


ndf.fr, 04-07-2014
Kenya : l'avortement et l'homosexualité rejetés par une grande majorité de la population
Malgré les mutations liées à l’urbanisation et la propagande occidentale, une grande majorité des Kenyans reste opposée à l’avortement et à l’homosexualité. Selon un sondage effectué par Ipsos Kenya du 28 avril au 7 mai sur un échantillon de 2059 adultes et commandé par le forum professionnel des chrétiens du Kenya, 87% des Kenyans s’opposent à l’avortement et 64% à l’homosexualité. A noter que les jeunes citadins de 18 à 24 ans sont les plus favorables à l’avortement et à l’homosexualité.

« Il n’est pas surprenant que les jeunes de 18 à 24 ans soutiennent l’avortement. Ce groupe est le plus vulnérable et les moins préparé à devenir parents. Nous devons mettre en place des stratégies éducatives encourageant les changements de comportements afin de protéger ce groupe », commente Jean Kagia, une gynécologue opposée à l’avortement.

La constitution du « berceau de l’humanité » n’autorise l’avortement que lorsque la grossesse met la vie de la mère en danger et proscrit tous les comportements homosexuels.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
juillet 6th, 2014

Publié dans: