Avortement : le Conseil constitutionnel rejette le recours de l'UMP

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Avortement : le Conseil constitutionnel rejette le recours de l’UMP


conseil-constitutionnel, 31/07/2014
Revenir à la page d'accueilCeux-ci contestaient la conformité à la Constitution de l’article 24 qui modifie les dispositions du code de la santé publique relatives à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Depuis la loi du 17 janvier 1975 qui a légalisé l’IVG, ces dispositions prévoyaient que peut demander l’interruption de sa grossesse la femme enceinte « que son état place dans une situation de détresse ». Désormais pourra demander cette interruption la femme « qui ne veut pas poursuivre une grossesse ».

Le Conseil constitutionnel a relevé que les dispositions existantes réservent à la femme enceinte le soin d’apprécier seule si elle se trouve dans une situation de détresse. La modification de leur rédaction pour prévoir que la femme enceinte qui ne veut pas poursuivre une grossesse peut en demander l’interruption à un médecin ne méconnaît aucune exigence constitutionnelle. L’article 24 de la loi déférée est conforme à la Constitution.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
août 7th, 2014

Publié dans: