Jeûner pour la vie

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Jeûner pour la vie


feu & lumière n° 346, février 2015
Sans titreLe jeûne n’est pas une pratique magique, mais il vient renforcer et soutenir la prière. Il est donc particulièrement recommandé quand il s’agit d’une décision aussi grave que celle de garder ou non un enfant. Depuis ses débuts, l’association Mère de Miséricorde s’appuie sur les « chaînes de jeûne » pour venir en aide aux femmes éprouvées à un niveau ou à un autre de leur grossesse.

Fondée en 1982 par deux jeunes médecins, l’association Mère de Miséricorde propose une écoute

téléphonique, 7 jours sur 7, aux per- sonnes confrontées
à l’éventualité d’une
IVG (interruption

volontaire de gros-
sesse) ou à ses consé-
quences. La vocation
de Mère de Miséri-
corde est de promou-
voir la dignité de toute
vie humaine, de la
conception à la mort
naturelle. Face à une
vue, Mère de Miséricorde propose des alternatives et une aide concrète à des femmes qui envisagent une IVG. L’asso- ciation accueille aussi celles et ceux qui portent douloureusement la blessure d’un enfant non-né (grossesse extra-uté- rine, fausse couche, IVG, IMG), afin de les aider à avancer sur le chemin du deuil en vue de recevoir et de s’accorder le par- don… La disparition d’un enfant non-né, quelle qu’en soit la cause, peut s’avérer être une terrible épreuve.

JEÛNER POUR OUVRIR SON CŒUR

L’association propose écoute et conseils, mais il est bien évident que la décision de garder l’enfant appartient au couple ou à la

mère. Il est précisé sur le site internet : « Nous sommes là pour vous aider à vous poser les bonnes questions : jamais pour répondre à votre place, puisque vous seul(e) détenez la bonne réponse. » Alors, une fois que la per- sonne a été accueillie,

écoutée, entendue, conseillée, encouragée, Mère de Miséricorde continue son action par la prière et par le jeûne.

« À Mère de Miséricorde, nous cherchons à vivre le jeûne en ouverture à l’autre ; nous acceptons de nous laisser parfois déranger par une aigreur d’estomac ou une migraine bien supportable. C’est pour nous une oc- casion d’offrande libre et joyeuse, nous per- mettant de porter telle ou telle détresse […]. Jeûner, c’est s’établir avec foi dans une attitude d’humilité pour accueillir l’action

de Dieu et se mettre en sa présence. C’est une œuvre de pénitence, de conversion et de partage. » Les équipes de l’association se relayent dans le jeûne et la prière et à tra- vers le jeûne, la personne concernée peut elle aussi être invitée à vivre une réelle réconciliation avec elle-même, à déposer son fardeau en se laissant rejoindre par la présence aimante du Seigneur.

JEÛNER POUR SE REPENTIR

À Mère de Miséricorde, quand la femme, le couple, prend la décision de ne pas garder la vie offerte, ceux qui ont prié et jeûné pour eux depuis le premier appel font une journée supplémentaire de jeûne en signe de repentance, de demande de pardon vis-à-vis de Dieu. C’est Dieu lui- même qui invite son peuple à jeûner pour faire repentance. Ce jeûne est vécu par ces équipes, non pas comme une punition, mais comme un nouvel acte de foi : « Nous vivons le jeûne dans un esprit d’humilité et de contrition, sachant que nous sommes tous pécheurs et que nous manquons sans cesse à l’amour. Par ce manque d’amour, une femme a choisi d’avorter, parce qu’elle ne croyait plus que l’amour était possible. »

Le jeûne est indissociable de la prière. Voici la prière du jeûneur proposée par l’associa- tion :

« Marie, Mère de Miséricorde
Je vous confie (prénom de la maman) et la vie qu’elle porte.
Veillez sur cet enfant et ses parents.
S’il ne peut voir le jour sur cette terre,
Devenez, avec votre Fils et saint Joseph, sa famille céleste. Accueillez-le, aimez-le comme vous savez le faire.
Que cet amour déborde en grâce sur les personnes qui ont su son existence. Si, grâce à Dieu, il naît sur cette terre, veuillez rester fidèlement à ses côtés Et l’accompagner, ainsi que son entourage, vers le chemin d’Éternité ! Faites qu’en tout, je sois un instrument
de la miséricorde de Dieu et de sa volonté
Et que mon humble prière soit exaucée
Par votre intercession, Sainte Mère !
Amen!»

L’association Mère de Miséricorde propose également des week-ends, des formations, des retraites et une revue, autant de pro- positions pour accompagner les femmes, les couples, mais aussi les équipes qui la composent. •

Plus de renseignements

sur le site www.meredemisericorde.org

https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=4bf81c11a7&view=att&th=14bcbbd057eff3e0&attid=0.1&disp=safe&zw

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
février 28th, 2015

Publié dans: