Les trois paroles qui sont la « porte d’entrée dans la vie familiale »

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Les trois paroles qui sont la « porte d’entrée dans la vie familiale »


zenit.org, 13/05/2015
stpDans sa catéchèse en français, le pape explique pourquoi « s’il te plaît », « merci » et « pardon » constituent la « porte d’entrée dans la vie familiale ».

Dire « s’il te plaît », c’est respecter la liberté de l’autre, comme Dieu le fait. Dire « merci » c’est savoir le « langage de Dieu ». Et dire « pardon », signifie à la fois que l’on s’excuse et que l’on est « capable de pardonner », explique le pape François dans sa catéchèse de ce 13 mai, place Saint-Pierre.

Le pape a en effet poursuivi ses catéchèses sur la famille par ces réflexions très concrètes en précisant notamment, pour le « pardon »: « Beaucoup de blessures dans les familles commencent par l’oubli de cette belle parole. »

A.B.

Catéchèse en français

Chers frères et sœurs, la catéchèse d’aujourd’hui est comme une porte d’entrée sur la vie familiale. Sur cette porte sont écrits trois mots qui permettent de bien vivre en famille : S’il te plaît, merci, pardon.

« S’il te plaît !», c’est une façon de demander la permission d’entrer dans la vie de l’autre, avec délicatesse, dans la confiance et le respect. Un amour vrai exige le respect de la liberté et la capacité d’attendre que l’autre ouvre la porte de son cœur. Le Seigneur lui-même demande la permission d’entrer !

« Merci ! » Nous devons devenir intransigeants sur l’éducation à la reconnaissance. Pour un croyant, la gratitude est au cœur de la foi. Un chrétien qui ne sait pas remercier a oublié le langage de Dieu.

« Pardon ! » C’est une parole difficile et pourtant nécessaire. Si nous ne sommes pas capables de nous excuser, nous ne serons pas capables de pardonner. Beaucoup de blessures dans les familles commencent par l’oubli de cette belle parole.

Que le Seigneur nous aide à remettre ces trois mots-clés à leur juste place dans notre cœur, dans notre maison mais aussi dans notre vie sociale.

Salutation aux francophones

Je suis heureux d’accueillir les pèlerins francophones, venus de France et d’autres pays. Je salue particulièrement les membres de l’Entraide missionnaire internationale. Chers amis, j’encourage vivement votre service des Congrégations et des Diocèses pour faciliter l’accès de leurs membres aux soins de santé et favoriser ainsi leur dévouement à la mission. Je demande au Seigneur de faire grandir chez tous le souci de l’annonce de la joie de l’Évangile. Que Dieu vous bénisse !

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mai 19th, 2015

Publié dans: