Devenir papa et maman fait ressembler à Dieu, explications

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Devenir papa et maman fait ressembler à Dieu, explications


zenit, 14 juin 2015
pape François avec un bébéDevenir papa et maman fait ressembler à Dieu, déclare le pape François au moment où se prépare le second synode sur la famille.Le pape a parlé ce dimanche soir, place Saint-Pierre aux forces vives de son diocèse, des délégations de toutes les paroisses, des mouvements et associations catholiques.

Au moment où une vaste enquête met en évidence des collusions avec la mafia dans les rouages de la municipalité de la capitale, le pape invite son diocèse à une “vraie renaissance morale et spirituelle”, à combattre la corruption.

Le pape a d’abord plaisanté sur la météo qui prévoyait de la pluie: du vent mais pas de pluie, une “pluie de familles” a souri le pape.

“Notre ville doit renaître spirituellement et moralement, parce qu’il semble que tout soit pareil, que tout soit relatif, que l’Evangile soit, oui, une belle histoire de belles choses, qu’il est beau de lire, mais cela en reste là, une idée. Cela ne touche pas le coeur! Notre ville a besoin de cette renaissance.”

Pour ce qui est de l’éducation, le pape a fustigé une nouvelle fois ces “idées étranges”, la “colonisation idéologique qui empoisonne l’âme et la famille”: “On doit réagir contre cela!”

Il citait l’exemple de parents qui doivent “re-catéchiser” leurs enfants étant donné ce qu’il leur est enseigné à l’école.

Il ajoutait: “Ces colonisations idéologiques qui font tant de mal et détruisent une société, un pays, une famille. Et c’est pourquoi nous avons besoin d’une vraie renaissance morale et spirituelle.”

Le pape a fait allusion au prochain synode sur la famille pour encourager les familles “à redécouvrir la beauté de leur vocation et à y être fidèles”.

Etre papa et maman, une vocation

A propos de la paternité et de la maternité, le pape a insisté sur la vocation, la communion et la mission.

Vocation: “devenir papa et maman est un appel de Dieu! C’est un appel de Dieu, c’est une vocation!”: “Dieu est l’amour éternel qui se donne sans cesse et appelle à l’existence. C’est un mystère que la Providence a voulu confier en particulier à l’homme et à la femme, appelés à s’aimer totalement et sans réserves, en coopérant avec Dieu dans cet amour et dans la transmission de la vie aux enfants.”

“Le Seigneur, a insisté le pape, vous a choisis pour vous aimer et pour transmettre la vie. Ces deux choses sont la vocation des parents. C’est un très bel appel parce qu’il nous fait être, d’une façon toute spéciale, à l’image et à la ressemblance de Dieu. Devenir papa et maman signifie vraiment se réaliser pleinement, parce que c’est devenir semblables à Dieu. On ne dit pas cela dans les journaux, cela ne paraît pas, mais c’est la vérité de l’amour. Devenir papa et maman nous fait beaucoup plus semblables à Dieu.”

Plus encore, les parents témoignent auprès de tous les baptisés que “chacun est d’une façon ou d’une autre appelé à être papa ou maman”, insiste le pape en évoquant la paternité et la maternité spirituelle des consacrés.

Il évoque la “beauté de l’amour” : “Vous croyez dans la beauté de l’amour? Vous croyez dans la grandeur de l’amour? Vous avez foi en cela? Vous y croyez? C’est une foi quotidienne! L’amour c’est beau même quand les parents se disputent. C’est beau parce qu’à la fin ils font la paix (…). Même les difficultés de la vie ne peuvent l’assombrir.”

“N’oubliez pas, a demandé le pape, que vos enfants vous regardent toujours (…). Ils vous scrutent pour voir si c’est possible d’être bons et si vraiment, grâce à l’amour réciproque on surmonte toutes les difficultés.”

“Avant d’habiter une maison de briques, les enfants habitent une autre maison, encore plus essentielle: ils habitent l’amour réciproque de leurs parents (…). La vocation des parents, c’est l’amour.”

La communion des familles

Communion. “Dieu est communion”, rappelle le pape qui affirme que la différence sexuelle est la “première” et la “plus fondamentale”: elle est “constitutive de l’être humain”: “les différences sont des richesses”.

Le pape aime dire aux fiancés: “N’oublie aps que tè vocation est de rendre ton épouse plus femme (..). Ta vocation est de rendre ton mari plus homme.”

C’est ainsi que l’on apprend à “aimer les différences” dont certains au contraire “ont peur”, c’est ce que le pape appelle “le travail artisanal du mariage”: “Faire grandir l’autre, penser à l’autre: le mari à la femme, la femme au mari. C’est la communion.” Et cela suppose, ajoute le pape, “la patience”.

Et cette “diversité devient complémentarité mais aussi réciprocité”, insiste le pape, et cela aide à la “maturité” des enfants.

Le pape évoque aussi la “douleur” d’une famille qui “ne peut résoudre une tension”, “une fracture que l’on n’arrive pas à guérir”. Alors, elle a “le devoir de demander de l’aide, de se faire soutenir”, avant tout “l’aide de Dieu”: “Le Seigneur vous donnera la force de comprendre que l’on peut surmonter le mal, que l’unité est plus grande que le conflit, qu’il est possible de soigner les blessures (…) au nom d’un amour plus grand, de cet amour qu’Il vous a appelé à vivre par le sacrement du mariage.”

Quand la séparation s’avère inévitable

Mais quand la séparation semble “inévitable”, le pape déclare: “Sachez que l’Eglise vous porte dans son coeur”. “Votre devoir d’éducation ne s’interrompt pas: vous êtes et vous serez toujours papa et maman qui ne peuvent vivre ensemble à cause des blessures et des problèmes”, insiste le pape. “je vous en prie, demande le pape, cherchez toujours un entente, une collaboration, une harmonie pour le bien et le bonheur de vos enfants. Je vous en prie, n’utilisez pas les enfants comme des otages! (…) Gardez les problèmes pour vous!”

Puis le pape indique “la voie du pardon” : “Vous pardonner et accueilli réciproquement vos limites vous aidera aussi à comprendre et à accepter les fragilités et les faiblesses de vos enfants”.

La mission et les grand parents

“Vous êtes les collaborateurs de l’Esprit Saint qui nous susurre les paroles de Jésus! Soyez-le aussi pour vos enfants! Soyez missionnaires de vos enfants!”

Enfin, aux grands parents, parce qu’à Rome les personnes âgées représentent 21, 5 % de la population: 617.635 grands parents.

“Les grands parents sont la sagesse d’un peuple, la mémoire d’un peuple, la sagesse de la famille”, affirme le pape que demande: “Ont-il une place digne?” “Les grands parents, à la maison, sont une richesse”, conclut le pape.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
juin 15th, 2015

Publié dans: