Bioéthique: les embryons ne sont pas "un matériau jetable", selon le pape

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Bioéthique: les embryons ne sont pas « un matériau jetable », selon le pape


rtbf.be, 28/01/2016
Bioéthique: les embryons ne sont pas "un matériau jetable", selon le pape
Les embryons ne « doivent pas être traités comme un matériau jetable« , tout comme les personnes « qui s’approchent de la mort« , a affirmé jeudi avec force le pape François devant le comité italien de bioéthique.

« Le défi est de résister à la culture du déchet qui a tant de visages, parmi lesquels le traitement comme un matériau jetable des embryons humains, tout comme des personnes malades et âgées qui s’approchent de la mort« , a affirmé le pape argentin en recevant les membres de ce Comité, institué depuis plus de 25 ans auprès de la présidence du Conseil italien.

Dans ses contacts avec le gouvernement, le comité, s’est-il félicité, a plusieurs fois répété la nécessité de « l’intégrité de l’être humain et de la protection de la santé depuis la conception jusqu’à la mort naturelle« . « Un tel principe éthique est fondamental aussi pour ce qui concerne les applications biotechnologiques dans le domaine médical« , qui « ne doivent jamais être guidées uniquement par des visées industrielles ou commerciales« , a-t-il insisté.

Alors que l’Eglise est souvent accusée de s’ingérer en Italie dans les débats sur les questions délicates de société, de la bioéthique aux unions civiles gays (qui font l’objet d’un projet de loi actuellement discuté au parlement), Jorge Bergoglio a souligné qu' »il n’est peut-être pas clair pour tout le monde » que l’Eglise, bien que sensible à des « thématiques éthiques« , « ne revendique aucun espace privilégié dans ce domaine« .

« Elle est satisfaite dès lors que la conscience civile, à divers niveaux, est en mesure de discerner et d’opérer sur la base de la rationalité libre et ouverte, et des valeurs constitutives de la personne et de la société: cette maturité civile est le signe que la semence de l’Evangile a porté ses fruits« , a-t-il observé, en allusion aux profondes influences chrétiennes qui continuent à irriguer la société italienne.

Critiqué par les conservateurs pour n’avoir toujours pas mis les points sur les « i » sur ces sujets délicats, le pape François a émis ces dernières semaines des condamnations explicites et répétées de l’avortement, de l’euthanasie, ainsi que toute « confusion » entretenue entre le mariage et les unions gays.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
janvier 29th, 2016

Publié dans: