C-Fam lance une campagne contre la taxe mondiale onusienne pour l’avortement

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

C-Fam lance une campagne contre la taxe mondiale onusienne pour l’avortement


c-fam, 13/03/2016
STOP-UN-Tax-banner-French … C’est une idée qui est murie et discutée dans le monde entier et à l’ONU depuis longtemps. De toutes les idées les plus dangereuses et inimaginables pour l’enfant à naître et la famille, c’est certainement la pire.

L’ONU et ses organes ont levé des centaines de millions de dollars par des contributions volontaires des États membres provenant de sources privées. Ces fonds impliquent qu’il faille rendre des comptes ; ils entrainent des exigences en matière de responsabilité et de transparence.

Les hauts fonctionnaires de l’ONU et d’autres souhaiteraient que les Nations unies aient leur propre budget, leur propre flux de revenus précisément de manière à ce que leur budget ne soit pas contrôlable par des instances démocratiques vérifiant les comptes.

Bienvenue dans le monde de la taxe Tobin : une taxe sur toutes les transactions financières internationales, qui offrirait une source de revenus autonome se chiffrant en milliards de dollars rien que pour l’ONU.

Les bureaucrates de l’ONU prétendent que les recettes de la taxe Tobin seront attribuées à des causes humanitaires. Mais ces derniers, y compris le Secrétaire général, disent aussi que l’avortement est une question humanitaire. Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies a récemment déclaré que l’avortement doit être légalisé pour des raisons médicales dans le cas de l’épidémie Zika.

Vous pouvez vous demander, à juste titre, si la taxe Tobin est déjà en place ? Pourquoi sonner l’alarme maintenant ?

Nous sonnons l’alarme dès à présent parce que la taxe Tobin est à l’ordre du jour du Sommet humanitaire mondial prévu pour ce mois de mai à Istanbul. De plus, nous avons récemment découvert que la taxe Tobin faisait partie des « indicateurs » des Objectifs de développement durable, le document sur le développement le plus important de l’histoire des Nations unies.

En 2011, le Programme de développement des Nations unies, dans son Rapport sur le développement humain annuel, plaidait déjà en faveur de la taxe Tobin.

La taxe Tobin est là. Elle est une menace. Et nous, en tant qu’institution, nous avons choisi d’alerter nos amis dans le monde entier pour organiser l’opposition contre cette idée dangereuse.

Aujourd’hui, nous avons ouvert une page internet remplie d’informations sur la taxe mondiale pour l’avortement et une pétition qui doit faire le tour du monde. Nous avons besoin que des milliers de personnes de partout dans le monde signent cette pétition que nous allons présenter à l’ONU d’ici la fin de l’année.

La raison pour laquelle C-Fam a été fondé en tant que premier groupe pro-vie à temps plein à l’ONU est qu’il était devenu évident que les « pro-vie » devaient s’impliquer dans les diverses négociations onusiennes au début et non à la fin, quand on ne peut plus rien faire. Nous avons appris au fil des années que de mauvais projets peuvent être bloqués. Ils voulaient un droit international à l’avortement et ils ne l’ont pas eu. Ils voulaient redéfinir la famille et ils n’ont pas pu. Ils voulaient redéfinir le genre et ils n’y sont pas arrivés. Ils ont échoué dans tous ces projets – mais ils ne se sont pas arrêtés depuis – parce que les « pro-vie » se sont impliqués dès le début et à chaque étape des négociations importantes.

Nous sommes au début de la lutte contre la taxe mondiale pour l’avortement. Nous vous demandons votre aide. Vous pouvez signer la pétition sur https://c-fam.org/non-a-impot-mondial-de-onu/ et, s’il vous plaît, partagez-la avec votre famille et vos amis dans le monde entier.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mars 17th, 2016

Publié dans: