Avortement : La Pologne blâmée par la Commission européenne

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Avortement : La Pologne blâmée par la Commission européenne


marianne.net, 01/06/2016
Parmi les projets et les propositions de loi étudiés au Parlement – et dont la conformité à la Constitution polonaise ne sera donc pas vérifiée – figure . Le texte vise à interdire totalement toute tentative d’IVG, sauf si et seulement si la vie de la mère est en jeu. Alors que la législation actuelle autorise également l’avortement si un examen prénatal indique une grave pathologie irréversible chez l’embryon ou si la grossesse résulte d’un viol ou d’un inceste. Deux autres dérogations qui seraient donc supprimées en cas d’adoption du projet. Est également prévu le relèvement de la peine maximale pour la personne qui pratique l’avortement en dehors de ces cas, qu’elle soit patiente ou médecin, à 5 ans de prison contre 2 actuellement.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
juin 12th, 2016

Publié dans: