La presse américaine salue la décision de la Cour suprême sur l’avortement au Texas

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

La presse américaine salue la décision de la Cour suprême sur l’avortement au Texas


lemonde, La décision de la Cour suprême est perçue par la presse américaine comme une victoire pour les défenseurs de l’avortement.La Cour suprême qui rejette une loi limitant le droit à l’avortement : lundi 27 juin, la presse américaine a salué la décision. Pour le New York Times, il s’agit tout simplement de « la victoire la plus significative de cette génération concernant le droit d’une femme à disposer de son propre corps ».
Le quotidien condamne une loi locale « dure et malhonnête » qui, au nom de la santé des patientes, impose des standards « absurdes et inutilement stricts » aux cliniques du Texas pratiquant l’interruption volontaire de grossesse. Cette législation aurait conduit à la fermeture de nombreux établissements, ne laissant en activité qu’une dizaine de cliniques pour plus de 5 millions de femmes en âge de procréer. Le texte obligeait également les médecins pratiquant des avortements à obtenir un droit d’admission de leurs patientes dans un hôpital local en cas de complications, mesure qui, appliquée à la lettre, obligeait la mise à disposition quasi impossible de dizaines de lits supplémentaires chaque jour dans les dispensaires.

Un regret tout de même pour le quotidien, que cette décision « incontestablement correcte » n’ait pas été votée à l’unanimité (5 juges pour, 3 juges contre).

Un impact national

« Victoire », c’est aussi le mot choisi par USA Today qui estime que la Cour a envoyé un message à tous ceux qui cherchent depuis plusieurs années à limiter un droit constitutionnel : « Stop, vous êtes allés trop loin. »

Pour le journal, le langage « fort » employé par les juges pourrait « dissuader d’autres législateurs d’emprunter ce chemin cynique ». Si cette décision n’empêche pas le pays de rester divisé sur la question de l’avortement, ajoute l’éditorial, « elle acte le fait que ce droit ne peut pas être piétiné par des lois mettant les femmes en danger en prétendant les protéger ».

C’est ce qui fait dire à Politico.com que la décision aura « un impact national », le Texas n’étant qu’un Etat parmi d’autres cherchant à limiter le droit à l’avortement. Le site de référence sur la vie politique américaine rappelle en effet que les opposants à l’avortement ont déplacé leur combat juridique de l’échelon fédéral à celui des Etats.

Le magazine The Atlantic se réjouit de son côté que la « Cour Suprême ne se soit pas laissé abuser ». Le mensuel considère que « si elle avait approuvé cette loi, alors presque toute mesure anti-avortement serait devenue intouchable ».

Le Los Angeles Times voit, enfin, quelque chose de « rassurant » dans cette décision, signalant que « les restrictions médicales infondées pour limiter l’accès des femmes à l’avortement sont inconstitutionnelles ». Mais le quotidien fait aussi preuve de pessimisme. « Tristement, cela n’arrêtera pas les législateurs. Ils chercheront d’autres tactiques pour saper le droit. »

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
juillet 5th, 2016

Publié dans: