Mexique : l'avortement reste un délit

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Mexique : l’avortement reste un délit


lefigaro.fr, 30/06/2016
La Cour suprême mexicaine a rejeté, hier, un projet visant à dépénaliser l’avortement, tout en ouvrant la porte à un réexamen de cette décision dans le deuxième pays le plus catholique au monde.

Par trois votes contre un, les membres de la première chambre de cette institution ont rejeté une initiative visant à déclarer inconstitutionnels deux articles du code pénal criminalisant l’avortement et limitant drastiquement les possibilités de recours à une interruption volontaire de grossesse pour des raisons médicales.

Depuis 2007, l’interruption volontaire de grossesse est autorisée dans la ville de Mexico, si elle se déroule dans les trois mois après la conception, mais elle est interdite dans le reste du pays sauf dans le cas où la grossesse met en péril la vie de la femme enceinte.

L’extension du virus zika en Amérique latine a récemment relancé le débat sur l’avortement qui y est largement interdit.

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
juillet 6th, 2016

Publié dans: