Contraception masculine : la recherche interrompue pour cause d'effets secondaires

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Contraception masculine : la recherche interrompue pour cause d’effets secondaires


genethique, 03/11/2016
Une étude menée par l’Université d’Edimbourg sur la contraception masculine, publiée dans The journal of clinical Endocinology & Metabolism, a dû être interrompue fin octobre. Un certain nombre d’hommes se sont plaints d’effets secondaires multiples : sautes d’humeurs, douleurs musculaires, acné, ou encore hausse de la libido.

 

Pour cette étude, 320 hommes âgés de 18 à 45 ans se sont vus injecter deux hormones : un progestatif, qui réduit la production de sperme en diminuant la testostérone, et parallèlement de la testostérone, pour limiter les effets secondaires du progestatif et maintenir les caractères sexuels secondaires masculins.

 

Mario Philip Reyes Festin, chercheur à l’Organisation Mondiale de la Santé, explique qu’il faudra certainement plusieurs années avant que la contraception masculine puisse être utilisée comme méthode de contraception, tout en exprimant des réserves quant à la disparition complète des effets secondaires (cf. Une contraception masculine pour 2017 ?).

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
novembre 9th, 2016

Publié dans: