IVG médicamenteuse: des douleurs fréquentes et intenses

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

IVG médicamenteuse: des douleurs fréquentes et intenses


lequotidiendupharmacien, 23/01/2017
http://cdn4.lequotidiendupharmacien.fr/sites/qph/themes/custom/qph/logo.pngLes résultats d’une étude soutenue par la Fondation de l’Avenir et pilotée par le centre Clotilde Vautier de la clinique mutualiste de Nantesextraits:

L’IVG médicamenteuse n’est en aucun cas un acte anodin, comme le confirment les résultats d’une enquête. Une étude qui comprend deux volets : un volet scientifique, mené par l’INSERM auprès de 453 femmes dans 11 centres d’IVG de France, et un volet sociologique, conduit par l’Université de Nantes, dans les centres d’IVG de Nantes.

D’après l’étude menée par l’INSERM, la fatigue est l’effet secondaire le plus fréquent (88 %), puis viennent les nausées (70 %), les vertiges (42 %), les céphalées (42 %), les diarrhées (37 %) et les vomissements (28 %). Au total, 94 % des femmes ont déclaré au moins l’un de ces symptômes – autre que la douleur – dans les cinq jours qui ont suivi l’IVG. En ce qui concerne l’intensité de la douleur, 27 % des femmes indiquent avoir ressenti des douleurs très intenses le 3e jour, soit près d’une patiente sur trois.

Si le choix peut être très clair pour certaines femmes, d’autres se retrouvent dans l’incertitude, face aux questionnements, aux doutes. (…)  » L’IVG est un moment compliqué, dramatique parfois… »

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
janvier 30th, 2017

Publié dans: