Liberté d'expression : donner la parole aux femmes ayant subi un avortement

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

Liberté d’expression : donner la parole aux femmes ayant subi un avortement


lesalonbeige, 28/01/2017
Capture d’écran 2017-01-27 à 18.03.33
Depuis quelques jours, une nouvelle page « Facebook » a vu le jour. Son titre est évocateur. Elle s’appelle « IVG : j’en souffre encore, je veux témoigner« . Elle permet à des femmes  de témoigner (sous couvert d’anonymat) de leur souffrance d’avoir avorté.

N’hésitez pas à faire connaître cette page autour de vous aux femmes ayant subi un ou plusieurs avortements. Elles pourront envoyer leur témoignage qui, avec leur accord, sera ensuite publié.

Ecrire un témoignage c’est prononcer une parole bienfaisante qui libère. Il est important d’avoir des « lieux » où l’on peut confier sa souffrance sans être jugée ou sans être empêchée de parler.

Cette page offre aussi à ces femmes de pouvoir s’entraider par une mise en relation des unes avec les autres. En effet, ces femmes savent bien ce qu’est l’IVG ou l’IMG parce qu’elles l’ont vécue.

Ainsi celles qui ont pu se relever aident les autres à le faire à leur tour. Cette entraide ne se voit pas « en ligne » mais elle existe grâce à cette page. Une belle initiative à soutenir… surtout en ce moment !

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
février 1st, 2017

Publié dans: