“Votre bébé est vivant !” : la bouleversante histoire d’une inversion d’avortement

Contactez-nous


Trouvez votre antenne régionale

ou appelez-nous au 0800 746 966

“Votre bébé est vivant !” : la bouleversante histoire d’une inversion d’avortement


infochretienne, 14/02/2017
Les parents de Summer n’étaient pas favorables à sa relation avec Jason, la différence d’âge leur paraissait trop importante.
Mais les deux jeunes adolescents sont amoureux et s’engagent pleinement dans cette relation. Lycée, université, rodéo, spectacle équestre, des projets plein la tête et la vie devant eux, Summer et Jason ne s’attendaient pas à une telle nouvelle. La jeune fille est pourtant enceinte de 7 semaines. Il faut désormais composer avec cette réalité et penser à l’avenir d’une manière bien différente. Le jeune couple décide finalement d’interrompre la grossesse par voie chimique.

“Mes parents vont me tuer ! Je ne suis pas prête à être maman… »

Summer et Jason prennent rendez-vous à la clinique et confirment malgré leurs doutes, la décision de mettre fin à la grossesse.

« Je me suis convaincue qu’il n’y avait pas d’autre option.”

Summer n’est enceinte que depuis quelques semaines, un prise de médicaments suffira. La jeune fille prend la première des deux pilules nécessaires, la pilule abortive RU-486, et quitte la clinique. Mais sur le chemin du retour, les deux adolescents s’effondrent en larmes.

“L’angoisse et le regret était écrasants… Nous savions que nous avions fait la plus grande erreur de notre vie.”

Partager cette image sur Facebook

Selon la clinique, il était trop tard pour faire marche arrière. Le premier traitement devait altérer le placenta de manière irréversible. Le traitement du lendemain aurait quant à lui provoqué l’avortement. Le lendemain, les douleurs sont intenses, mais Summer refuse de prendre le deuxième traitement.

“Nous avons pleuré à Dieu pour le pardon et la guérison… Nous avons prié pour une seconde chance… Si seulement nous pouvions faire marche arrière…”

C’est en cherchant sur Internet que Jason a finalement trouvé un médecin en mesure de les aider. N’ayant pas pris le deuxième traitement, il était encore possible d’inverser l’avortement avec une prise de progestérone.

Deux semaines plus tard, l’échographie est positive.

“Votre bébé est vivant ! Voulez-vous voir les battements du coeur ?”

La petite Finley est née le 5 janvier.

« Tout le monde est si heureux et fou amoureux de notre fille. Elle a changé nos vies pour le meilleur, et nous sommes reconnaissants. »

Les commentaires sont fermés

0 Commentaires

Publié par:
Benoit

Publié sur:
mars 7th, 2017

Publié dans: