chronique misericorde 12 janvier