Mission Vie ECOUTE

Mission Vie ECOUTE (chaines de prière et de jeûne)

 

Mère de miséricorde est un service de compassion, destiné à soutenir des personnes blessées, et notamment les personnes confrontées à la question de l’accueil de la vie. Pour elles, le soutien prend, au départ, la forme d’une écoute téléphonique anonyme et gratuite, assurée dans une vingtaine de Missions-Vie-Ecoute, en France et dans les DOM TOM.

Liste de nos antennes régionales

Les personnes qui prennent contact avec une Mission-Vie-Ecoute peuvent exprimer librement leurs questions et leurs peurs, et recevoir un éclairage différent sur leur état et leur situation. Même lorsqu’il y a refus apparent, la femme, et l’homme ont au fond le désir de garder l’enfant.

Cette écoute attentive peut se prolonger par une orientation vers un accueil ponctuel, un hébergement durant la grossesse et les mois suivant la naissance de l’enfant, voire par une aide à la réinsertion. Quelle que soit finalement la décision prise, Mère de Miséricorde continue à offrir présence et soutien.

La Mission-Vie Ecoute confie chaque femme ou couple qui envisage de recourir à l’avortement à une chaîne de Prière et Jeûne ; l’avortement est en effet l’enjeu d’un véritable combat spirituel. Ses membres se relaient pour porter, dans la prière et le jeûne, une femme qui envisage l’avortement, le temps que celle-ci prenne sa décision… Une réelle communion est vécue entre les membres de la chaîne et ils reçoivent ensemble une formation à la prière, à la doctrine chrétienne, et aux questions de la vie spirituelle.

A Mère de Miséricorde, quand la femme prend la décision de ne pas garder la vie qu ’elle porte en son sein, ceux qui ont prié et jeûné pour elle font une journée supplémentaire de jeûne en signe de repentance, de demande de pardon vis a vis de Dieu. Ce jeûne de réparation est toujours lié à la mère, c’est un jeûne de suppléance comme seul Jésus peut le faire, alors que la femme a choisi la mort. Le jeûne à Mère de Miséricorde est continu : huit à dix personnes environ jeûnent chacune une journée par semaine. Un roulement est prévu pour le jeûne du dimanche et pour remplacer occasionnellement les personnes empêchées de jeûner.

Le jeûne dans la prière se prolonge jusqu’à ce que la femme ait pris sa décision. Cela peut durer une à plusieurs semaines. Dans ce jeûne, nous entrons dans un combat pour la vie, contre toutes les formes de mort. Le jeûne du dimanche, qui n’est pas liturgique, est possible dans ce cadre. Le jeûne à Mère de Miséricorde est en effet un jeûne continu. Lorsqu’une femme hésite devant l’avortement, elle subit des pressions de toutes sortes, même le dimanche, alors ne l’abandonnons pas ce jour-là !

Quand nous prenons en charge une personne dans la prière et le jeûne, nous devenons être solidaires de ce qu’elle vit et nous entrons dans un véritable enfantement spirituel, invisible certes, mais réel. Nous sommes sûrs qu’à un moment ou un autre, Dieu sera sur son chemin. Nous continuons à la porter dans la prière même après l’arrêt du jeûne.

Si la femme décide d’accepter la vie, la chaine va vivre une messe d’action de grâce et la mission vie continuera de l’accompagner moralement et matériellement

Pour devenir membre d’une chaîne de Prière et de jeûne, il faut aller lire l’article Le jeûne à Mère de Miséricorde puis contacter la Mission Vie Ecoute la plus proche.