Cette grossesse met mon couple en danger

Avorter pour préserver mon couple ?

 Cette grossesse met mon couple en danger

Avorter pour préserver mon couple ?

couple

 

« Il n’en veut pas ! »…

« Il m’a dit qu’il me quitterait si je le gardais »…

« Il n’est pas prêt pour avoir un autre enfant »…         

« Il ne dit rien, mais… ».


L’homme met beaucoup de temps pour se sentir père.

L’homme, fort en paroles, ne montre pas toujours ses peurs. Elles sont pourtant bel et bien là.

Les paroles dépassent souvent les pensées. Ce qui peut passer parfois pour du courage, n’est en fait qu’une lâcheté déguisée. Le silence est alors une fuite, et la menace rien d’autre qu’un masque.

« On attendrait rien qu’une petite parole d’encouragement… mais elle ne vient pas. » Sylvie

L’homme qui peut ou qui veut assumer, ça existe encore, une fois l’effet de surprise passé, le choc digéré : mais que signifie assumer ?

Le dictionnaire nous dit :

Assumer : « Accepter, assurer, prendre en charge, endosser…. la situation »

« Prendre sur soi, à son compte ; Se charger du paiement de la dette ; Consentir lucidement à ce que l’on est du point de vue psychique, moral, social, etc.; accepter les données d’une situation de fait. »

Assumer un enfant, pour un homme,  cela représente 15 années de travail, de présence. Il faut du temps pour digérer une telle perspective. Ce n’est pas un hasard si une grossesse dure neuf mois. Cela permet de se préparer, de changer intérieurement…

Partira-t-il vraiment ? Mettra-t-il sa menace à exécution ?

Un amour qui  met dans la balance un autre amour tout aussi légitime, est-il vraiment généreux et désintéressé, appelé à durer ?

Et s’il part vraiment, qu’est-ce que cela montrera de notre amour, de notre relation? Faudra- t- il vraiment le regretter ?

Ou bien, avec un peu de temps… il peut consentir à la situation.

La vraie liberté aujourd’hui, consiste peut-être à accepter joyeusement ce que la vie propose comme « surprise ».

surprise