Besoin d'aide ?0 800 746 966(Appel gratuit) contact@meredemisericorde.org

Le jeûne et la prière

La mère dont la grossesse tombe mal vit un terrible combat intérieur,
tiraillée entre le désir de garder son enfant et ses multiples peurs.

Nous voulons nous unir à son déchirement intérieur dans la prière et le jeûne. En renonçant à toute autre nourriture que du pain et de l’eau pour une journée, ce n’est pas un acte d’héroïsme que nous posons, mais de pauvreté. Ce sont nos propres tentations, nos propres déceptions, nos propres combats, nos propres chutes que nous offrons pour nous joindre aux affres que traverse, plus cruellement encore, cette mère. Deux pauvres unis dans une fraternelle communion, grâce au jeûne et à la prière, sur la route qui mène à l’abandon. C’est d’ailleurs l’un des sens du mot « pain » en hébreu : souder.

Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à Moi que vous l’avez fait.

Bien souvent, des mères nous ont dit s’être senties portées, pendant cette période d’indécision, même sans savoir pourquoi…

Parfois, la mère décide de poursuivre la route jusqu’à la naissance. Parfois, non. Mais nous savons que l’amour et la force de vie qui se déploient dans la prière et le jeûne, dans cette humble offrande, trouvera un bénéficiaire quelque part sur cette terre…

Besoin d'aide ?

0 800 746 966 (appel gratuit)
contact@meredemisericorde.org

Share This