Besoin d'aide ?0 800 746 966(Appel gratuit) contact@meredemisericorde.org

Maternité céleste

Témoignages

Après mai 1968, je me suis éloignée de l’Eglise pendant 18 ans. Et pendant cette période où tout n’était que confusion et doute, j’ai eu recours à l’avortement. La prise de conscience de mes actes, je l’ai faite après ma reconversion et mon cheminement dans l’Eglise ; la souffrance était telle que le prêtre m’a parlé de la session Stabat Mater. Après deux ans de combat pour y participer, me voilà à la Sainte Baume du 4 au 9 juillet 2021.
Ce lieu, je le connais depuis trente ans, mais j’ai été surprise de découvrir vraiment Marie-Madeleine et je me suis sentie plongée dans la Miséricorde de Dieu dès la première veillée.
Dans la nuit du 3 au 4ème jour, j’ai compris le sens de ma venue à cette session. Je peux dire que j’ai vraiment été appelée en ce lieu béni, où Marie et Marie-Madeleine m’attendaient dans cette petite maternité céleste. Après trois jours de préparation avec, comme sage-femme, mon accompagnatrice, j’ai pu enfin faire « naître » mes petits, portée par les louanges de l’assemblée, et les remettre au Père éternel, par Marie. Tellement de grâces reçues à cette session, que je ne sais comment remercier.
Merci Marie, Mère de Miséricorde
Merci Marie- Magdeleine, Apôtre de la Miséricorde
Merci à la Miséricorde Divine

MT

Autres témoignages

Sortie des enfers

Juste avant d’avorter,  il y a de cela 35 ans, j’ai éprouvé le besoin de poser une dernière fois mes mains sur mon ventre. Dès ma sortie de la salle d'intervention, je n’ai plus osé toucher cette partie de mon corps. C’était comme si la mort en avait fait un tombeau...

Renaissance

Bien que mariée et déjà maman de deux enfants, il y plus de trente ans maintenant , je n'ai pas eu le courage de défendre les deux maternités auxquelles j'ai mis un terme sans chercher d'autre issue. Ayant la foi depuis toujours, j'ai, au cours de deux confessions...

Court témoignage

Mon témoignage est court, si je devais décrire tout ce que cette session Stabat m’a apporté, ça ferait plusieurs pages !! Avant d’y aller, je ne voulais pas parler de mon deuxième bébé au Ciel parce que j’avais peur que la douleur soit encore plus grande et j’avais...

Share This