Besoin d'aide ?0 800 746 966(Appel gratuit) contact@meredemisericorde.org

Mère de Miséricorde dans ma vie

Témoignages

Cela s’est passé il y a 26 ans, j’avais alors 19 ans.

En lycée professionnel, j’avais la vie devant moi, profitais de chaque moment, brûlait le temps en même temps que mes cigarettes… J’étais heureuse, je travaillais dans une grande surface où j’avais de bonnes relations et le reste du temps, je le passais à l’école où nous étions une équipe de bons vivants faisant régulièrement la fête. Je suis tombée sous le charme d’un motard tout mon opposé, gueule d’ange pas très sage…

C’était pour moi la première fois, le préservatif n’est pas resté en place… Après quelque temps, j’ai vu mon corps évoluer, ma poitrine devenir douloureuse… Nausées… Maman m’envoie chez un gynécologue, et la vérité m’éclate à la figure.

Terreur. La gynéco m’explique que je ne peux absolument pas le garder. Il fallait que je pense à moi et à mon avenir. Que de pleurs !

Rentrée chez moi, Maman m’ouvre la porte et je le lui apprends. Ce n’est pas le rêve pour elle, mais pour moi, avoir dévoilé la vérité me remplit de force, et sans me l’exprimer, je suis convaincue que cette vie est un don et que je dois la protéger. Le père de l’enfant ne veut rien entendre : « L’avortement n’est pas fait pour les chiens ». C’était le point de vue de tous : professeurs, amis, médecins du planning familial… Seul le directeur du magasin où je travaillais a cherché à me rassurer sur mon choix, me disant que j’avais raison de choisir la vie.

Cependant, à la maison, la situation était tendue ; mon père m’a d’ailleurs, par écrit, demandé de la quitter. Mes parents ont balisé la route, en me parlant d’une association dont ils avaient entendu parler : Mère de Miséricorde.

Les personnes qui m’y ont accueillie ont été particulièrement attentionnées, très sensibles à la situation. Il m’a été proposé d’être hébergée dans une famille d’accueil, le temps de la grossesse, on verrait par la suite ce qui pourrait être envisagé…

Je suis restée jusqu’au dernier mois de grossesse dans cette famille formidable ; puis, en lien avec l’association, j’étais hébergée à Lyon dans un immeuble qui mettait à disposition des appartements pour les mamans. Mon fils né en juin, un appartement s’y libérait en septembre : Mère de Miséricorde donnait à nouveau du sens à mon choix de garder l’enfant, et je l’aimais déjà tellement ! C’était un bébé magnifique ; la grâce du pardon a opéré, le charme d’un bébé aussi, et mon père a rapidement pris son rôle à cœur, au point de devenir son parrain. Mon fils a été l’élément fédérateur de la famille, il nous a réconciliés et permis de traverser des épreuves grâce à sa joie de vivre et sa présence si pure.

Il a 26 ans aujourd’hui, c’est un beau jeune homme plein de projets.

C’est tout naturellement que j’ai souhaité faire ce témoignage, c’est une façon de rendre hommage à cette merveilleuse association et de montrer à d’autres que tout est possible ! La vie nous apporte tellement quand on choisit de la défendre. Je suis aujourd’hui une maman comblée et souhaite continuer à témoigner au nom de la Vie et aussi m’investir pour accompagner à mon tour des mamans en difficulté.

 

Autres témoignages

Sortie des enfers

Juste avant d’avorter,  il y a de cela 35 ans, j’ai éprouvé le besoin de poser une dernière fois mes mains sur mon ventre. Dès ma sortie de la salle d'intervention, je n’ai plus osé toucher cette partie de mon corps. C’était comme si la mort en avait fait un tombeau...

Renaissance

Bien que mariée et déjà maman de deux enfants, il y plus de trente ans maintenant , je n'ai pas eu le courage de défendre les deux maternités auxquelles j'ai mis un terme sans chercher d'autre issue. Ayant la foi depuis toujours, j'ai, au cours de deux confessions...

Court témoignage

Mon témoignage est court, si je devais décrire tout ce que cette session Stabat m’a apporté, ça ferait plusieurs pages !! Avant d’y aller, je ne voulais pas parler de mon deuxième bébé au Ciel parce que j’avais peur que la douleur soit encore plus grande et j’avais...

Share This